Impact de l’application des normes comptables IFRS 15 et IFRS 16

Publicis Groupe SA [Euronext Paris : FR0000130577, CAC40] applique la norme IFRS 15 sur les Revenus depuis le 1er janvier 2018 et va aussi appliquer par anticipation IFRS 16 sur les Contrats de Location à partir du 1er janvier 2018. Ce faisant, le Groupe aura, dès 2018, mis en œuvre l’intégralité des évolutions de normes comptables majeures prévues sur les 3 années du plan stratégique « Sprint To The Future » et donc disposera de chiffres établis selon des bases comparables. Ceci donnera une grande lisibilité au plan stratégique qui couvre les années 2018, 2019 et 2020 et qui a fait l’objet d’une présentation lors de la Journée Investisseurs du 20 mars 2018. A cet égard, les objectifs de croissance organique et d’amélioration de marge opérationnelle communiqués à cette occasion restent inchangés.

IFRS 15 « Revenu » : cette norme conduit à une augmentation du revenu IFRS par l'exclusion au niveau du revenu de certains coûts directement refacturés aux clients. Ces coûts concernent essentiellement des activités de production et autres frais divers à la charge des clients.

Dans ce contexte, ces éléments directement refacturables aux clients ne faisant pas partie du périmètre d’analyse des opérations, Publicis a décidé d’utiliser un autre indicateur, le revenu net (Voir définition en annexe 5), plus pertinent pour la mesure de la performance opérationnelle des activités du Groupe. La réconciliation du revenu IFRS 15 avec le revenu net est au titre de 2017 détaillée ci-après.

Ce communiqué a pour objet :

  • de détailler les revenus trimestriels et annuels 2017 avant et après prise en compte d’IFRS 15 (voir annexe 1),
  • de présenter l’analyse des revenus nets 2017 par trimestre et par zone géographique (voir annexe 2),
  • de présenter les éléments principaux des résultats semestriels et annuels de l’année 2017 incluant l’impact d’IFRS 15 (voir annexe 3).

IFRS 16 « Contrats de location » : Publicis a aussi décidé d’appliquer par anticipation la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2018.

Cette norme traite tous les contrats de location suivant un modèle unique consistant à enregistrer au passif, l’obligation locative (somme des paiements futurs actualisés), et à l’actif, un droit d’utilisation. Le droit d’utilisation sera amorti sur la durée des contrats de location (en prenant en compte les périodes optionnelles lorsqu’il est raisonnablement certain de les exercer).

Les contrats conclus par Publicis entrant dans le champs d’application de cette norme concernent :

  • principalement les locations immobilières : Publicis est locataire de ses bureaux dans la plupart des villes où il opère ;
  • et plus accessoirement l’exploitation d’espaces publicitaires dans le cadre de son activité de régie avec des contrats de concession d’espaces publicitaires comportant des minimums garantis, ainsi que les locations de véhicules et les équipements informatiques.

Publicis a retenu la « méthode prospective » prévue par la norme qui consiste à comptabiliser l’effet cumulatif de l’application initiale comme un ajustement sur les capitaux propres d’ouverture en considérant que l’actif au titre du droit d’utilisation est égal au montant de l’obligation locative, ajusté du montant des loyers payés d’avance. Le bilan d’ouverture du 1er janvier 2018 après application d’IFRS 16 est présenté en annexe 4. Par ailleurs, le compte de résultat de l’année 2017 ne sera pas retraité. Le Groupe communiquera les résultats semestriels et annuels 2018 en intégrant l’application de la norme IFRS 16 et fournira les éléments financiers avant prise en compte de cette nouvelle norme ce qui permettra de comparer les performances avec 2017.

L’ensemble des données figurant dans ce communiqué sont en cours de contrôle par les Commissaires aux comptes dans le cadre de leur revue des comptes semestriels au 30 juin 2018.

ANNEXE 1 : Revenu 2017 incluant l’impact IFRS 15 (en millions d’euros)

ANNEXE 2 : Revenu net 2017 par zone géographique

ANNEXE 3 : Résultats 2017 incluant l’impact IFRS 15 (en millions d’euros)

ANNEXE 4 : Bilan simplifié impact IFRS 16 (non audité)

Les impacts de la première application d’IFRS 16 sur le bilan d’ouverture sont :

  • la comptabilisation des droits d’utilisation et des obligations locatives ;
  • le reclassement des actifs et des dettes comptabilisés lié aux locations financement existantes au 31 décembre 2017 ;
  • le reclassement des avantages incitatifs en moins des droits d’utilisation ;
  • le reclassement des provisions pour locaux vacant en diminution des droits d’utilisation;
  • le reclassement des loyers payés d’avance en plus des droits d’utilisation ;
  • le reclassement des droits d’utilisation en créances financières lors de sous locations consenties sur la durée résiduelle des baux concernés

1 Voir définition en annexe 5

ANNEXE 5 : Définitions

Revenu net : Revenu après déduction des coûts refacturables aux clients. Ces coûts concernent essentiellement des activités de production et de média, ainsi que des frais divers à la charge des clients. Ces éléments refacturables aux clients ne faisant pas partie du périmètre d’analyse des opérations, l’indicateur, revenu net est le plus pertinent pour la mesure de la performance opérationnelle des activités du Groupe.

Croissance organique : Variation du revenu net, hors impact des acquisitions, des cessions et des variations de taux de change.

EBITDA : Marge opérationnelle avant amortissements.

Marge opérationnelle : Revenu après déduction des charges de personnel, autres charges opérationnelles (hors autres produits et charges non courants) et dotations aux amortissements (hors incorporels liés aux acquisitions).

Taux de marge opérationnelle : Marge opérationnelle exprimée en pourcentage du revenu net.

Résultat net courant part du Groupe : Résultat net part du Groupe après élimination des pertes de valeur, de l'amortissement des incorporels liés aux acquisitions, des principales plus ou (moins)-values de cession, de la réévaluation des earn-out.

BNPA (bénéfice net part du groupe par action) : Résultat net part du Groupe divisé par le nombre moyen d’actions sur une base non diluée.

BNPA Courant dilué (bénéfice net courant part du groupe par action dilué) : Résultat net courant part du groupe divisé par le nombre moyen d’actions sur une base diluée.

Investissements (capex) : Acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles nettes hors participations et autres actifs financiers.

Free cash-flow avant variation de BFR : Flux nets de trésorerie générés par l’activité avant variation de BFR lié à l’activité.

Dette nette (ou dette financière nette) : Somme des dettes financières long et court terme et des dérivés de couverture associés, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie.

Dette nette moyenne : Moyenne des dettes nettes moyennes mensuelles fin de mois.

Dividend pay-out : Dividende unitaire / BNPA Courant dilué.

Nous utilisons des cookies, y compris des cookies tiers, à des fins de fonctionnement et d’analyses statistiques. Pour en savoir plus, nous vous invitons à cliquer ici